Nouvelles


Déclaration du Dr Paul Roumeliotis, Médecin hygiéniste, concernant le soutien des collectivités autochtones en ces temps difficiles

2021-06-04

À la lumière de la découverte tragique des dépouilles de 215 enfants enterrés sur le site d’un ancien pensionnat autochtone à Kamloops, en Colombie-Britannique, j'aimerais transmettre mes condoléances aux familles et aux collectivités touchées. Encore une fois, c’est un malheureux rappel du racisme systémique auquel les peuples autochtones d’un bout à l’autre du pays sont confrontés depuis des siècles et qu’ils endurent encore à ce jour.

En tant que Canadien, j’incite chacun d’entre vous à dénoncer les actions racistes dont vous êtes témoins, qu’elles soient commises par des particuliers, ou comme c’est le cas présentement, par des gouvernements ou des institutions. Reconnaître le racisme est un premier pas en vue de l’éliminer et de voir à ce que les générations futures de toutes races et groupes ethniques connaissent un meilleur futur dans notre pays. Bien qu’il nous soit impossible d’effacer la partie honteuse de notre histoire qui a mené à la découverte de la semaine dernière, nous pouvons tous travailler ensemble pour assurer que des atrocités comme celles qui se sont déroulées dans les pensionnats ne se produisent jamais plus.

En tant que professionnel de la santé, je souhaite également attirer votre attention sur le fait que le racisme est un déterminant social de la santé et un problème de santé publique très préoccupant. Le racisme est une cause fondamentale des iniquités sociales, de l’isolement et de la ségrégation qui mènent à des taux plus élevés de troubles mentaux et physiques chez les victimes de racisme.

Et c’est pourquoi en tant que pays, il est grand temps qu’on fasse plus que simplement dénoncer les actes de racisme, et qu’on passe à l’action pour tout simplement les enrayer. C’est une question importante qui, sans aucun doute, suscitera des manifestations pacifiques demandant le changement social d’un bout à l’autre du pays. Le bureau de santé saisit l’occasion de rappeler aux manifestants sur la voie publique de prendre les précautions nécessaires pour assurer la sécurité de tous pendant la pandémie de COVID-19 qui persiste.

Si vous ou un membre de votre ménage courez des risques accrus de maladie grave des suites de la COVID-19, il peut être avantageux pour vous de choisir des modes virtuels pour montrer votre soutien. Si vous êtes malade ou si vous présentez possiblement des symptômes de la COVID-19, il est important de rester à la maison et de suivre les directives de santé publique.

Si vous décidez de participer à une manifestation, assurez-vous de suivre les étapes suivantes pour vous protéger ainsi que d’autres, de la COVID-19:

  • Procéder à un auto-dépistage de la COVID-19 avant de vous y rendre.
  • En tout temps, vous efforcer de rester à une distance minimale de 2 mètres (6 pi.) des autres manifestants.
  • Porter un masque pour une protection accrue. Éviter de vous toucher le visage ou le masque.
  • Apporter un désinfectant pour les mains et l’utiliser souvent.
  • Éviter de crier puisque cela peut projeter des gouttelettes respiratoires dans l’air et sur les gens. Utiliser au lieu des affiches, des tambours ou des instruments de musique pour exprimer votre soutien.
  • Ne pas partager votre eau, votre nourriture, vos affiches ou tout autres articles.

À la suite de la manifestation :

  • Enlever vos vêtements et les lessiver immédiatement.
  • Passer sous la douche dès que possible.
  • Désinfecter tous les articles que vous avez transportés.
  • Vous surveiller en cas de symptômes de la COVID-19 et vous faire tester au besoin.
  • Éviter les contacts avec ceux qui courent des risques élevés de maladie grave des suites de la COVID-19 (ex. personnes âgées, personnes qui ont des troubles de santé préexistants).
Eastern Ontatio Health Unit / Bureau de santé de l'Ontario