Eastern Ontatio Health Unit / Bureau de santé de l'Ontario

Salubrité des aliments et dates de péremption

Puisque le prix des denrées alimentaires augmente rapidement, il est plus attrayant que jamais de diminuer le gaspillage de nourriture à la maison. Cependant, certaines personnes pourraient à cause de cela, négliger les pratiques de salubrité des aliments, tel l’entreposage et la manipulation appropriés des aliments, pour économiser de l'argent. Bien qu'il soit intéressant de garder ces restes quelques jours de plus pour économiser quelques dollars, la salubrité des aliments devrait rester une priorité pour réduire le risque de maladie d'origine alimentaire, également appelée l’intoxication alimentaire. Voici quelques conseils et renseignements à prendre en compte pour équilibrer la sécurité alimentaire et les budgets.

Entreposage sécuritaire des aliments

La durée de conservation des aliments peut être étendue à un maximum de salubrité par le contrôle des conditions d’entreposage. Par exemple, le beurre d’arachides peut se conserver de 2 à 3 mois après l’ouverture du pot, s'il est conservé dans un endroit frais, sec et sombre. De plus, il n'a pas besoin d'être réfrigéré. La mayonnaise, en revanche, est bonne pour environ la même période que le beurre d’arachides une fois ouverte, mais elle doit être conservée au réfrigérateur.

Consultez les liens suivants pour en savoir plus sur la conservation appropriée de divers aliments :

Salubrité des aliments pour les populations vulnérables

Alors que la plupart des gens se rétablissent complètement d'une maladie d'origine alimentaire, certains groupes courent de plus grands risques de subir des effets plus graves sur la santé, comme les personnes âgées, les jeunes enfants, les personnes enceintes ou les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Si vous ou une personne dont vous vous occupez appartenez à l'un de ces groupes, apprenez-en davantage sur les mesures supplémentaires à prendre pour réduire le risque d'intoxication alimentaire.

Date de péremption par rapport à date « meilleur avant »

Les dates sur les aliments préemballés sont une précieuse source d'information pour les consommateurs. Cependant, il est important de noter qu'une date de péremption n'est pas la même chose qu'une date « meilleur avant ».

Une date de péremption n'est requise que pour certains aliments qui ont des spécifications de composition et nutritionnelles strictes qui pourraient ne pas être respectées après la date indiquée, comme les préparations pour nourrissons, les substituts de repas et les suppléments nutritionnels. La consommation d'un produit après la date de péremption peut être dangereuse, car l'aliment peut ne pas avoir la même teneur en éléments nutritifs que celle déclarée sur l'étiquette. Les aliments ne doivent pas être achetés, vendus ou consommés si la date de péremption est dépassée. Il faut les jeter.

La date « meilleur avant » indique aux consommateurs que jusqu'à la date spécifiée, si le produit a été correctement manipulé et entreposé dans des conditions qui lui sont appropriées, le produit non ouvert doit être de haute qualité en termes de fraîcheur, goût, valeur nutritionnelle et autres qualités, selon les revendications du fabricant. Bien que les dates « meilleur avant » ne garantissent pas la salubrité des produits, elles donnent des informations sur la fraîcheur et la durée de conservation potentielle des aliments non ouverts que vous achetez.

Les aliments peuvent être consommés après leur date « meilleur avant » dans un délai raisonnable si les conditions d’entreposage sont adéquates. Par exemple, le lait pasteurisé peut durer légèrement au-delà de sa date de péremption tant qu'il est conservé au réfrigérateur de manière adéquate, mais il peut également se gâter avant sa date de péremption si la réfrigération est inadéquate.

Consultez ce lien pour en savoir plus sur l'étiquetage de la date sur les aliments préemballés.

Eastern Ontatio Health Unit / Bureau de santé de l'Ontario