Eastern Ontatio Health Unit / Bureau de santé de l'Ontario

Nouvelles


Les chauves-souris et la rage : veiller à votre sécurité dans le secteur du BSEO

2022-04-19

Le nombre de chauves-souris qui sont positives à la rage dans la région du Bureau de santé de l'est de l'Ontario (BSEO) a augmenté au cours des deux dernières années et le BSEO rappelle aux résidents les dangers de la rage et du contact avec des animaux sauvages comme les chauves-souris. Le BSEO incite également les résidents à se renseigner sur les moyens de se protéger contre la rage pour savoir quoi faire en cas d'exposition.

Comment se protéger :

  • Évitez tout contact avec des animaux inconnus ou sauvages, surtout s'ils ont l’air malade ou ont un comportement étrange.
  • Mettez votre maison à l'épreuve des chauves-souris pour empêcher qu’elles y entrent.
  • Faites vacciner vos animaux de compagnie contre la rage pour les protéger ainsi que votre famille.
  • Appelez immédiatement le BSEO si vous êtes en contact avec une chauve-souris, que ce soit à l'extérieur ou à l'intérieur.
  • Communiquez avec le BSEO si vous trouvez une chauve-souris dans votre maison et suivez les conseils qui vous seront donnés.
  • Si vous avez été mordu par une chauve-souris ou un autre animal sauvage, lavez la plaie à l'eau et au savon et rendez-vous immédiatement à l'hôpital de votre région.

Les enfants sont particulièrement vulnérables et doivent être emmenés à l'hôpital en cas d'exposition, car ils peuvent ne pas savoir s'ils ont été mordus ou égratignés. Les dents des chauves-souris sont fines comme une aiguille et très pointues, et peuvent ne pas laisser de marque lorsqu'elles mordent.

La rage est un virus qui affecte le cerveau et le système nerveux des mammifères. Elle entraîne la mort si elle n’est pas traitée. La rage est souvent propagée par les renards, les mouffettes, les ratons laveurs et les chauves-souris. Les symptômes chez les animaux peuvent se présenter sous forme de léthargie, de paralysie partielle ou d'absence de peur des humains sous la forme paralytique de la rage, et d'agressivité, d'écume à la bouche ou de rongement de leurs propres membres sous la forme furieuse.

« Étant donné l'augmentation de la rage dans la région, le risque d'infection humaine est plus élevé, ce qui peut être grave, » dit le Dr Paul Roumeliotis, Médecin hygiéniste au BSEO. « Savoir reconnaître les signes et savoir quoi faire si vous y êtes exposé sont des étapes importantes à votre sécurité. »

Bien que la transmission de la rage à l’humain soit rare, cela peut arriver et si elle n'est pas traitée à temps, la rage est mortelle. Le plus récent décès humain lié à la rage a eu lieu en 2019, en C.-B., où un homme a contracté la rage d'une chauve-souris, et le dernier cas humain de rage en Ontario remonte à 2012. Les chauves-souris sont plus actives le printemps et l’été, et les risques d’incidents augmentent dans la région du BSEO durant ces mois-là.

Les résidents peuvent consulter BSEO.ca pour se renseigner davantage sur la rage et les mesures de prévention dans la région.

Eastern Ontatio Health Unit / Bureau de santé de l'Ontario